Courgettes « Colette »

… Colette m’a amicalement donné 2 beaux plantons de Niçoises en avril.

Je les ai plantés et arrosés, enfin sauf les jours de pluie !

Ils ont prospéré, ont fait de beaux bébés… Je les ai laissés grossir comme des melons !


D’abord, j’allume mon four – sur 180°, la grille au milieu.

…Ensuite, je coupe mes niçoises en 2 dans la largeur, ça fait pour 4 personnes :

Les belles graines ! J’ai tout creusé et mis au bouillon avec de la cardamome*.

Je les sale pour les faire suer puis je les huile (huild’olive of course) au pinceau.

et je leur fait une farce !

pour y plonger mes mains (lavées)…

Je malaxe avec volupté ces ingrédients :

  • 500 grammes de viande hachée de bœuf
  • 500 grammes de viande hachée de porc, pour le moelleux
  • 1 bouquet de persil plat haché
  • 1 branche (fine) de céleri coupée tout petit
  • 1 belle cuiller à soupe d’oignons séchés (comme ça ils récupèrent un peu d’eau, ça resserre)
  • 1 pincée d’ail en poudre, c’est moins fort – je n’en mets pas toujours
  • Des épices de mon tiroir à malices : curcuma, cumin, curry, graines de fenouil, piment d’Espelette, sel, poivre, une pointe de sucre…
  • 1 œuf entier
  • 1 tranche de pain complet trempée dans du lait, bien écrasée
  • 1 tombée d’huile d’olive pour lier

 

Enfin le moment de la mixité, du farcement, du farcissage…

Je fais un trou au milieu pour que la boule de viande ne se rétracte pas trop en cuisant.

Je saupoudre de chapelure de pain pour limiter le dessèchement.

Pour les gluten-ex, on peut mettre de la poudre de noisettes ou d’amandes mélangées avec du parmesan… C’est aussi très bon.

J’huile un grand plat à gratin, je les cale et les couvre d’un alu.

Hop au four, abandonnées pour au moins 1h30… On peut les faire à l’avance et les oublier dans le four éteint jusqu’au repas, on remonte le son 5 minutes avant de servir. La chair devient juste cuite-croquante, mais la peau épaisse n’est pas mangeable car trop dure. C’est très bien : ça fait une petite coque !

Je n’ai pas de photo des 2 petites niçoise une fois cuites… elles ont été boulotées !

Avec, une bonne sauce tomate bien relevée, le complément parfait en terme de couleurs et de parfums !

Surtout si on fait du riz au safran**  : le trio gagnant !

« Merci Colette, je te dédie cette modeste et succulente recette ! »

 

* et dans ce bouillon, j’ai cuit mon quinoa
 
** ou tout autre céréale, quinoa, couscous…

 

Idée toute simple par Saperlipopote !  ©

 

Juillet 2014

 

 

 

Comments are closed.